• Imprimer

je dirai malgre tout que cette vie fut belleDisparu en ce début décembre, Jean d'Ormesson venait d'achever son tout dernier manuscrit "Un Hosanna sans fin" à paraître en 2018 aux éditions de sa fille, Héloïse d'Ormesson. Dans ce livre, l'auteur académicien s'interrogeait sur la mort, pour terminer sur cette note optimiste "et la mort elle-même ne peut rien contre moi."

Jean d'Ormesson est l'auteur d'une oeuvre prolifique à découvrir ou redécouvrir : 85 titres parmi des romans, essais, discours et biographies.

L'académicien aimait interroger le sens de la vie. Presque rien sur presque tout est un roman philosophique dans lequel Jean d'Ormesson s'interroge sur la place de l'homme dans le monde, tandis que C'est une chose étrange à la fin que le monde traite des origines de la vie. Il n'hésite pas à sonder la société d'aujourd'hui dans Un jour je m'en irai sans avoir tout dit , ou encore à se mettre en scène dans son autobiographie Je dirai malgré tout que cette vie fut belle [livre numérique].

Passionné de littérature, ses sources d'inspiration sont nombreuses à commencer par son auteur favoris, Chateaubriand, dont il relie régulièrement l'oeuvre. Il lui dédie une "biographie sentimentale" : Mon dernier rêve sera pour vous.

Amoureux de Venise, la ville est le théâtre de nombreuses aventures, comme dans Histoire du juif errant .

Bibliographie sélective

presque rien sur presque tout

C'est une chose étrange à la fin que le monde

Un jour je m'en irai sans avoir tout dit

Mon dernier rêve sera pour vous

Histoire du juif errant